Comment trouver une cigarette électronique avec une fumée épaisse ?

Il existe plusieurs moyens pour créer une fumée épaisse en vapotage. En effet, ceci permet d’apprécier son vapotage et de le rendre plus agréable. Dans notre article, nous expliquerons les différents moyens permettant de créer plus de vapeur avec une e-cig.

Quels facteurs permettent à une cigarette électronique de donner une fumée épaisse ?

Afin de pouvoir vapoter en faisant sortir un maximum de fumée, il faut se baser sur le choix des équipements de sa e-cigarette, tels que :

  • Le liquide VG ;
  • L’atomiseur Subohm ;
  • La puissance de la e-cig.

Le liquide VG

Le e-liquide est constitué de deux substances : le propylène glycol PG et la glycérine végétale VG. Ces deux composés sont aussi utilisés dans le domaine de l’industrie pharmaceutique, mais aussi alimentaire. Le rôle du propylène glycol PG est d’augmenter le hit (la sensation ressentie dans la gorge), mais aussi d’accentuer la saveur et fluidifier le liquide. Cependant, pour avoir plus de vapeur, il faut avoir plus de glycérine végétale VG et donc opter pour un e-liquide qui est riche en VG. D’ailleurs, certains d’entre eux affichent des taux de VG de 100 %. Ce type de liquide est plutôt adapté aux personnes qui ont une certaine expérience en vapotage.

L’atomiseur Subohm

Les atomiseurs de type subohm fonctionnent sur la base de résistances inférieures à 1 ohm. D’ailleurs, afin de pouvoir créer un taux de vapeur essentiel au produit, ce genre d’atomiseur doit fonctionner à une puissance assez élevée. De cette façon, la puissance sera élevée à mesure que la valeur affichée sur la résistance sera basse. Il est tout à fait possible de d’utiliser une puissance allant au-delà de 150 W pour ce genre d’atomiseur.

La puissance de l’e-cig

La puissance qu’incarne l’e-cig joue un rôle important quant à la quantité de vapeur produite. Ainsi, plus une e-cig sera puissante, plus la vapeur produite sera importante. Cependant, afin de bénéficier d’une telle puissance, il faudra se munir du matériel adéquat, soit, par exemple, un atomiseur adapté.

Les critères permettant d’augmenter le taux de fumée d’une e-cig

Opter pour un e-liquide fortement dosé en glycérine végétale n’est pas toujours suffisant pour produire beaucoup de fumée avec une e-cig. C’est aussi la façon de vapoter qui fait la différence. De plus, il faut opter pour un matériel adapté afin de vapoter en grande quantité.

Voici quelques points importants permettant d’obtenir plus de vapeur dans une e-cig :

  • Un e-liquide riche en glycérine végétale ;
  • Une résistance de type subohm ;
  • Un clearomizer sub ohm ;
  • Un clearomizer avec airflow réglable ;
  • Une batterie puissante (100 W) min) ;
  • Une e-cig à grande autonomie.

Les meilleures e-cig pour un maximum de vapeur

Il existe des cigarettes électroniques conçues afin de permettre de créer un maximum de fumée. En effet, c’est l’équipement de ces dernières qui fait toute la différence. En voici quelques exemples :

  • Le kit de chez Smok : Morph 2 TFV18 ;
  • L’e-cig de chez Geek Vape : Aegis X et Cerberus ;
  • Le kit de chez Neovapo : Aegis X et TFV16 ;
  • Le kit de chez Smok : X-Priv et TFV12 Prince ;
  • Le kit de chez Geek Vape : Aegis solo et Zeus.

Comment vapoter en créant beaucoup de fumée ?

Il existe deux conditions essentielles, en dehors des équipements de e-cig, permettant de créer un max de vapeur.

Les conditions météorologiques adéquates

La première chose à considérer, quand veut vapoter en grande quantité, c’est la météo ! En effet, le propylène glycol ainsi que la glycérine végétale sont capables de capturer des molécules d’eau qui permettent à l’atomiseur de l’e-cig de créer plus de vapeur. C’est donc l’hygrométrie, à savoir la quantité d’eau baignant dans l’air, qui impactera la quantité de vapeur créée. C’est donc en hiver qu’on peut faire beaucoup de vapeur avec sa e-cig !

La technique de vapotage

Le fait de garder trop de fumée dans les poumons va faire en sorte que la vapeur recrachée sera moins importante. Pour en avoir beaucoup, il faut donc vite la souffler après l’avoir inhalée.

Il existe d’ailleurs, deux sortes d’inhalation dans la vape : une dite directe et l’autre indirecte, en anglais Direct Lung Inhalation (DL) ou bien Mouth to Lung Inhalation (MTL).

La seconde est la plus connue et la plus utilisée par les fumeurs. Elle consiste à aspirer par la bouche avant d’aller vers les poumons. Cependant, l’inhalation directe sollicite les poumons dès le début, comme quand on respire, ce qui permet de prendre plus de vapeur et d’en stocker davantage dans les poumons.

(Visited 45 times, 1 visits today)